Le sexe cheval histoires de sex

le sexe cheval histoires de sex

Sexe bite la reference sexe




le sexe cheval histoires de sex

Les pattes avant du chien sur son dos, un coup de bassin en plus et le sexe du chien trouva directement la direction du vagin de Viviane. Son pénis avait considérablement gonflé, et la remplissait entièrement. Elle criait, mais de plaisir maintenant.

Le chien fini par ralentir et elle sentit alors son membre enfler, enfler encore, bien encré dans son intimité, elle se sentait comme déchirée! Le chien resta ainsi figé en elle, et en un coup, elle sentit de grosses giclées de sperme chaud se déverser en elle. Elle était transportée au summum de la jouissance par ce flot ininterrompu de sperme qui giclait dans son vagin et qui lui gonflait le ventre.

Le chien continuait à se déverser en elle et elle continuait à être secouée de spasmes de jouissance. Elle comprit alors tout le plaisir que pouvait réserver un tel accouplement contre-nature, quand de grosses giclées de sperme chaud la transportèrent au summum de la jouissance. Au comble du plaisir, elle sombra dans une frénésie sexuelle. Elle reprit le pénis rouge vif du danois, le lécha, le suça, avalant ce pré-sperme abondant. Elle sentit le sexe se gonfler dans sa bouche, se raidir plus.

Rocky était toujours enfoncé en elle, et elle suçait avec délectation le pénis du danois, branlant sa base rouge et tiède. Puis elle sentit le noud se gonfler contre ses lèvres, et le sperme du chien se déversa dans sa bouche, par saccade, mais abondant. Il y en avait trop, et pour ne pas étouffer elle recracha une partie, qui coula hors de sa bouche, coulant sur son menton, faisant une flaque au sol. A ce moment, Rocky put se retirer. Elle gémit encore lorsque son noud, encore gros repassa ses lèvres intimes, et lorsque son pénis sortit de son vagin, un flot de sperme en débordant, et coulant le long de ses jambes.

Elle se dégagea et se remit debout. Mais que lui arrivait-il? Fermant les yeux, elle ressentait encore le sexe de Rocky se gonfler en elle, elle ressentait le sperme du danois qui coulait dans sa gorge, elle avait encore son goût dans la bouche. Bon sang, elle en voulait encore! Elle entendit un bruit dans la chambre. Les chiens étaient là, sans doute en se ruant vers la douche avait elle oublié de fermer la porte. Son sexe était tout ouvert et mouillait, elle en voulait vraiment encore.

Elle sentit la force du chien, son poids sur elle, la chaleur de son ventre sur son dos. Elle sentit les coups de bassin, et le sexe du chien sortant de plus en plus contre son ventre. Il était aussi chaud mais plus grand que celui de Rocky! Oh oui, il était bien plus gros!

Les premiers vas-et viens de Dan la firent déjà venir. Comme il était gros! Plus il allait et venait, plus elle criait puis hurlait son plaisir! Et cela dura bien plus de dix minutes. Mais malgré cela, elle se retourna vivement, et couchée à terre elle passa sa tête entre les jambes du chien pour attraper son sexe, rouge, qui pendait, suintant de sperme et recouvert de la mouille de Viviane. Elle le mit en bouche, le lécha, le suça.

Elle avait en bouche son goût à elle, mélangé au goût ferreux du chien. Sur ces entre-faits arriva Rocky, qui commença par lécher le sexe de Viviane, puis vint lui aussi près de sa tête.

Elle attrapa son sexe, plus petit et moins rouge que celui de Dan, et le mit en bouche. Ses chiens, bougeant, elle suivait le mouvement, tout en suçant Rocky et masturbant Dan. Elle adorait ce goût! Bientôt, elle sentit le sexe de Rocky se cabrer, et elle avala le sperme que le chien éjacula dans sa bouche.

Moins fort, il avait meilleur goût que celui de Dan, qui éjaculait justement un sperme liquide et abondant sur son ventre. Le sperme abondant des chiens coulaient sur son menton, dans son cou, sur son ventre,. Epuisée, sa tête retomba sur le sol et elle lâcha les sexes de ses chiens. Ceux-ci voulurent la lécher, mais un bruit quelconque attira leur attention, et ils se ruèrent hors de la chambre, aboyant après elle ne savait quoi.

Elle se sentait bien épanouie. Le soir venu, elle alla promener les chiens, puis après un souper, elle alla se coucher, rêvant encore de ce qui lui était arrivé durant la journée.

Et elle se réveilla encore toute excitée. Elle le fit entrer dans la chambre, et, à quatre pattes, lui tendit sa croupe. Je suis ta chienne! Prends-moi comme une chienne!

Dan partit, Viviane laissa à Rocky le plaisir de la monter. Au début chaque matin, puis matin et soir. Plus elle en avait, plus elle en voulait. Elle aimait le sentir en elle, le sentir éjaculer, sentir son sperme couler sur ses jambes, sur son menton, elle aimait le boire, avoir son goût en bouche.

Ainsi passèrent plusieurs jours. Cette après-midi là, elle repassa au Haras du Viguier, voir comment allait Sultan. Comme la dernière fois, Mme Claudel la conduisit au box du cheval. Puis-je vous laisser seule?

Mon mari la trouvera là. Elle passa sur le côté, et vit la même chose que la fois passée. En fait le cheval était excité. Quel pénis tout de même! Quelle force, quelle puissance!

Elle ouvrit le bouton et la braguette de son jeans, et passa sa main sous sa culotte. Elle commença à branler le cheval, tout en se caressant la vulve, le clito, et elle se sentit mouiller de plus en plus. Le sexe du cheval se tendait de plus en plus, suintant, près de son visage. Sa langue tourna autour du gland, puis lécha ce sexe bandé, puissant, tout en le branlant de ses deux mains. Puis elle essaya de mettre tout le gland dans sa bouche. Elle le suça, le branla, le frotta contre son visage.

Le sexe du cheval se rétracta pour disparaître dans son fourreau. Affolée par son audace, elle rentra chez elle le plus discrètement possible, et fonça dans la douche. Les jours suivants, elle pensait devenir folle. Quand Cédric entre dans sa vie, Elodie craque pour cet athlète ultra-sexy, sans imaginer que son désir va les mener très loin, trop loin.

Pendant des mois, mon plus grand plaisir a été de rester pelotonnée chez moi, avec ma tasse de thé, mon pull informe et mes grosses chaussettes de ski. Dans mon appartement de Honfleur, je passais mon temps à regarder la mer. Ce petit cliquetis dans la serrure avait fini par me terroriser. Mon ex était un accro au sexe. Le genre à ne pas vous laisser une journée de répit. Et tous les matins aussi. Sept jours sur sept. Pourtant, ça avait très bien commencé entre nous.

Tout son univers culturel me fascinait: Sexuellement, on était aussi complètement raccord. A consommer sans modération.

Et Cédric était comme moi, toujours partant pour un cinq à sept. Il habitait en Normandie, où il avait dégoté une vieille longère dont il avait su faire un cocon sublime et lumineux. Sans attaches ni amis là-bas, nous passions tout notre temps ensemble.

On travaillait tous les deux à notre compte, de chez nous.

...







Sex cam France sexe rousse


Histoire du Kamasutra en vidéo. BeautyLab Doctipharma Mon Docteur. Un article Un médicament. Plus de positions amoureuses en images. Le cheval renversé Le cheval renversé est une position qui permet une multiplicité de jeux sensuels et érotiques, tantôt plus confortables et détendus, tantôt plus vifs dans l'excitation. Pour en savoir plus: La position du cheval renversé Kamasutra Histoire du Kamasutra en vidéo. La chaise à bascule.

Celui qui reste à la maison. Le cerf en rut. La déesse aux cheveux longs. Le cavalier à la barre. Le phénix dans la joie. Le cheval au galop. Prendre ses jambes à son cou. Le collier de Vénus. La bête à deux têtes. La danse aux joyeuses faveurs. Le charmeur de serpents. La langue de chat. La balançoire en fête. Le moulin à vent. La levrette du macho. Protester, se dérober était inutile: Elle prit donc en bouche une deuxième bite de cheval qui était un peu moins imposante que la précédente, et plus douce au toucher, on aurait pensé du velours.

De nouveau, Josette ne ressentait ni douleur ni plaisir dans son ventre. Son vagin recevait et prenait sans difficulté des bites aussi grosses et le contexte dans lequel cela lui arrivait ne pouvait lui donner de la jouissance. Oui, la petite blonde avait détesté cette contrainte. Mais la douleur était plus morale que physique.

Jennifer assumait ses quarante-quatre ans avec bonheur, car aucune marque de vieillissement, ne laissait paraître son âge. La fermeté de son corps et sa beauté la rendait particulièrement désirable aux yeux de tout homme. Tu verras il est très habile. Il sait se servir de sa bite, tu sais. Je voudrais que, toi aussi, tu goûtes à ce plaisir de te prendre un sexe aussi imposant qui à coup sûr devrait bien te ramoner ton abricot.

Cela la laissait songeuse, mais elle était là pour subir ce genre de pénétrations car son corps était demandeur, elle voulait du sexe, du gros. Une histoire érotique écrite par caruso Histoire vraie. Histoire lue 25 fois.

le sexe cheval histoires de sex